Pays Baltes

Estonie, Lettonie et Lituanie

Le réalisateur lituanien Mantas Kvedaravicius tué à Marioupol

par | 4/04/2022

Le réalisateur lituanien Mantas Kvedaravicius, 45 ans, a été tué en tentant de quitter Marioupol, ville portuaire du sud-est de l’Ukraine assiégée par les forces russes, a annoncé dimanche l’armée ukrainienne.

« Les occupants russes ont tué le réalisateur lituanien Mantas Kvedaravicius, auteur du documentaire « Mariupolis », alors qu’il tentait de quitter Marioupol », a indiqué sur Twitter l’agence de presse du ministère ukrainien de la Défense.

La mort du documentariste a également été annoncée par le réalisateur russe Vitali Manski, fondateur du respecté festival moscovite Artdocfest auquel Mantas Kvedaravicius avait déjà été convié.

Il « a été tué aujourd’hui à Marioupol, caméra à la main, dans cette guerre merdique du mal contre le monde entier », a écrit Vitali Manski sur Facebook.

Sur Twitter, le ministère lituanien des Affaires étrangères s’est dit « choqué » par l’annonce de sa mort.

« Il a été tué à Marioupol, où il documentait les atrocités de guerre de la Russie. Son précédent film, Mariupolis (2016), racontait l’histoire d’une ville assiégée avec une forte volonté de vivre », poursuit le message de la diplomatie lituanienne.

Né en 1976, Mantas Kvedaravicius s’était fait connaître avec « Mariupolis », tourné à Marioupol et présenté pour la première fois au Festival international du film de Berlin en 2016.

Biographie

Mantas Kvedaravičius est né le 28 août 1976 à Biržai, en Lituanie. Il a étudié à l’université de Vilnius, puis obtient un diplôme en anthropologie sociale de l’université de Cambridge. Mantas Kvedaravicius est connu pour avoir réalisé les films documentaires Barzakh, qui a obtenu le Prix du Jury œcuménique (mention spéciale) et le prix Amnesty International de la Berlinale en 2011; Mariupolis, présenté à la Berlinale en 20161; et Partenonas (ou Parthenon), présenté en 2019 à la Semaine internationale de la critique de Venise.

Filmographie (liste non exhaustive)

  • 2011 : Barzakh, Prix du Jury œcuménique (mention spéciale), et prix Amnesty International de la Berlinale
  • 2016 : Mariupolis
  • 2019 : Partenonas (aussi titré6 Stasis ou Parthenon).

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

L’euro compromis à Riga ?

L’euro compromis à Riga ?

L’ex-présidente lettone Vaira Vike-Freiberga, a rejeté lundi l’idée de retarder l’expansion vers l’est de l’euro du fait de la crise grecque et vertement critiqué les membres de la zone euro ne respectant pas les règles qu’ils imposent aux candidats.

Sonia, spectacle en russe sous-titré, par Alvis Hermanis

Sonia, spectacle en russe sous-titré, par Alvis Hermanis

Les spectacles d’Alvis Hermanis et du Nouveau Théâtre de Riga sont le plus souvent des créations personnelles et collectives avec les acteurs, nées de différentes sources d’inspiration, de leur propre expérience, de la littérature.

Les Lituaniens sont accablés par la crise…

La Lituanie subit toujours la plus grave récession au sein de l’Union européenne, avec la baisse de son PIB au 2e trimestre de 12,3% par rapport au trimestre précédent, ce qui se répercute durement sur la vie quotidienne des Lituaniens.

La grotte du Gutmann

La grotte du Gutmann

Plusieurs grottes dans le parc valent le détour parmi lesquelles la grotte du Gutmann est sans doute la plus intéressante. Ses murs portent des inscriptions et des dessins dont certains sont datés du XVIe siècle.

Turaida

Turaida

On peut voir dans ce parc des vestiges de deux châteaux forts : le château de Sigulda (1207-1226) et le château de Turaida (Xlllème siècle). Du haut du donjon de celui-ci (42m), on a une très belle vue des environs. A côté du château de Turaida se dresse une église en...