Pays Baltes

Estonie, Lettonie et Lituanie

Une cure de KGB pour nostalgiques du communisme

par | 23/10/2008

Pour la jeune génération, qui a déjà oublié les horreurs du communisme, un groupe de théâtre lituanien a produit un spectacle où les spectateurs sont transformés durant trois heures en prisonniers du KGB.

« Ces quelques heures doivent être la quintessence de l’époque soviétique », explique la productrice Ruta Vanagaite, qui a monté le spectacle, censé se dérouler en 1984, dans un ancien bunker à Naujasode, à 25 km de Vilnius, la capitale lituanienne.

Le bunker abritait les émetteurs de secours de la radio et télévision soviétiques du temps de l’URSS. Avant de plonger à quatre mètres de profondeur, le visiteur avale un café bouillant et enfile une foufaïka, grosse veste de coton ouatée, arme indispensable contre les rigueurs du froid sibérien. Dès lors, le visiteur n’est plus qu’un homo sovieticus qui ne peut répondre que de deux manières aux injonctions en tout genre : « tak totchna » (oui, bien sûr) ou « nikak niet » (non, pas du tout).

Tout commence par le salut au drapeau de l’URSS et une série d’exercices physiques. Un officier du KGB, un acteur professionnel, et son berger allemand surveillent la cadence des génuflexions. Les ordres se mettent à pleuvoir, en russe uniquement. Le camarade-prisonnier doit écouter les discours officiels du 1er mai, à la gloire du communisme mondial et rendre un hommage aux ouvriers métallurgistes et au glorieux peuple cubain. L’interrogatoire est la séance la plus éprouvante.

Tout le groupe est face au mur, les mains en l’air. Un des prisonniers est choisi au hasard. L’officier du KGB arrive sans problème à lui faire avouer qu’il a volé des produits dans l’usine où il travaille. Gare à celui qui serait tenté de se rebeller ! Le bunker dispose de son propre cachot. « La moitié de la population du pays (qui en totalise 3,4 millions) regrette l’époque soviétique et près d’un demi-million de jeunes Lituaniens n’ont jamais connu cette époque », explique Ruta Vanagaite pour justifier ce spectacle. « Au terme de la visite, ils doivent sentir qu’on est rien dans un tel régime autoritaire, ils doivent se rendre compte du chemin parcouru depuis dix-sept ans », ajoute-t-elle.

Quelque 360.000 Lituaniens ont été emprisonnés, tués ou déportés au goulag en Sibérie ou en Asie centrale après l’annexion de la Lituanie par l’URSS pendant la période la plus dure des années 40 et 50. La Lituanie, qui est maintenant membre de l’UE, a retrouvé son indépendance en 1991. Les écoliers, très nombreux à venir, n’ont droit qu’à une version édulcorée. Les visiteurs adultes, eux, doivent signer une décharge, leur notifiant qu’ils s’exposent à des brimades. Lors de la séance à laquelle assistait l’AFP, une personne âgée a été exclue après avoir refusé de s’agenouiller et avoir commencé à frapper l’un des acteurs.

Une fois à l’extérieur, elle a appelé la police pour dénoncer les mauvais traitements infligés. A la fin, les spectateurs ont droit à un collation toute soviétique : du boeuf en conserve et un verre de vodka. « Les jeunes doivent venir pour ressentir un tout petit peu ce que nous avons vécu », explique Jolanta, une enseignante d’une quarantaine d’années. Dans le labyrinthe du bunker, l’instinct grégaire des visiteurs prend le dessus. « C’est justement ce que je veux montrer aux jeunes, qu’à cette époque, eux aussi auraient suivi le mouvement et ne se seraient pas comportés autrement que leurs parents », explique Ruta Vanagaite.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

« Putler » lance une opération militaire en Ukraine

« Putler » lance une opération militaire en Ukraine

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé jeudi le début d’une « opération militaire » en Ukraine où de puissantes explosions et les sirènes d’alerte aérienne ont retenti dans plusieurs villes, Kiev affirmant qu’une « invasion de grande ampleur » était en cours.

L’Université de Vilnius

L’Université de Vilnius

L’Université de Vilnius a été fondée en 1579. La bibliothèque de l’Université existe depuis 1570 et totalise aujourd’hui trois millions de volumes. Un observatoire ancien est contigu à la bibliothèque. La date de fondation de cette université remonte à 1578, date à...

L’Avenue Gedimino (Gedimino Prospektas)

L’Avenue Gedimino (Gedimino Prospektas)

Gedimino Prospektas est l'avenue la plus commerçante et la plus animée de Vilnius. On l'appelle aussi les "Champs-Elysées" de la capitale où se concentrent la plupart des institutions gouvernementales de Lituanie, y compris le gouvernement, le parlement, la Cour...

27ème Festival des Boréales : Estonie, Lettonie et Lituanie

27ème Festival des Boréales : Estonie, Lettonie et Lituanie

La 27ème édition du festival Les Boréales vient de s'ouvrir en Normandie. Il est le plus important festival dédié à la culture nordique en Europe. Jusqu'au 25 novembre, chacun va pouvoir s'évader dans le Grand Nord et plus particulièrement cette année dans les pays...

Vilnius, la capitale de la Lituanie

Vilnius, la capitale de la Lituanie

La ville de Vilnius se trouve dans le sud-est de la Lituanie au confluent de la Néris et de la Vilnia, en plaine et sur les versants des collines de Paneriai couvertes de forêts. La première mention écrite de Vilnius date de 1323. C’est alors que le prince lituanien Gedymin (Gediminas) y a transféré sa capitale de Trakai.

La Cathédrale Saint-Stanislas de Vilnius

La Cathédrale Saint-Stanislas de Vilnius

La cathédrale de Vilnius (en lituanien : Vilniaus katedra) ou Basilique archicathédrale Saint-Stanislas et Saint-Ladislas de Vilnius (en lituanien : Vilniaus Šv. Stanislovo ir Šv. Vladislovo arkikatedra bazilika) est la principale église catholique de Lituanie. La...