Pays Baltes

Estonie, Lettonie et Lituanie

Le Festival de la Chanson lettone de Riga marque son histoire

par | 30/06/2005

Ce sont le plus souvent les chants de mariage, du travail et des rites saisonniers. C’est tout l’aspect attachant des anciennes cultures baltes.

Le chant dans la « musique des rites solaires » représente la plupart du temps des modèles archaïques – différents genres de savoir-faire vocal. Les instruments utilisés sont traditionnels, comme les kokles (cithare), les cornemuses, violon, pipes, roseaux, tambours, hochets…
La musique lettonne est caractérisée par la mythologie des dainas lettons, les modèles vocaux traditionnels de musique et les instruments musicaux.

Comme l’écrit Ilga Reizniece, musicologue lettone, « notre musique est une expression méditative de notre amitié et de notre identité lettonne. Nous nous sommes toujours sentis étroitement attachés aux strates antiques du folklore – mythologie, le rythme et les ordres de la vie traditionnelle, et sa coexistence avec le rythme et l’ordre de la nature.

La plupart des chansons évoque le soleil, la lune, les étoiles et certains passages dans la vie.
Pour nous, le folklore fournit l’impulsion à la musique. Et nous nous sentons chanceux que l’impulsion que nous obtenons, vient de notre culture ethnique. Pour nous, la musique est une conversation; une conversation entre nous-mêmes, et en présence de ceux qui ont vécu et ont chanté ici il y a des centaines et des milliers d’années. »
Les chants sont présentés d’une manière authentique tandis que les présentations avec les instruments sont la plupart du temps arrangées.

Les groupes folkloriques lettons ont pour principal objectif la sauvegarde et la transmission des traditions populaires. Les groupes participent aux fêtes traditionnelles lettonnes et les rites qui sont liés à ces fêtes. Les membres du groupe vont chez les anciens narrateurs pour accueillir les pièces de l’expression orale populaire, la manière traditionnelle du chant et de la musique.

Suite à ces expéditions les groupes composent un répertoire varié de chants ayant pour sujet le changement de saisons, les fêtes familiales, la mythologie, ainsi que les chants d’orphelins et de soldats, les chants du travail et de la vie quotidienne, la musique, les jeux et les danses de toutes les régions de la Lettonie.

Les groupes folkloriques lettons ont adapté différents genres de l’expression vocale populaire – les chansons à une ou à plusieurs voix y compris polyphonie bourdonnante, des récitatifs, des refrains et d’autres. Les musiciens emploient aussi bien les instruments anciens que les instruments contemporains de la musique populaire – cithares de planche, cornemuses, chalumeaux, harmonicas à bouche, violons, tambours, accordéons et d’autres.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’euro compromis à Riga ?

L’euro compromis à Riga ?

L’ex-présidente lettone Vaira Vike-Freiberga, a rejeté lundi l’idée de retarder l’expansion vers l’est de l’euro du fait de la crise grecque et vertement critiqué les membres de la zone euro ne respectant pas les règles qu’ils imposent aux candidats.

Sonia, spectacle en russe sous-titré, par Alvis Hermanis

Sonia, spectacle en russe sous-titré, par Alvis Hermanis

Les spectacles d’Alvis Hermanis et du Nouveau Théâtre de Riga sont le plus souvent des créations personnelles et collectives avec les acteurs, nées de différentes sources d’inspiration, de leur propre expérience, de la littérature.

Les Lituaniens sont accablés par la crise…

La Lituanie subit toujours la plus grave récession au sein de l’Union européenne, avec la baisse de son PIB au 2e trimestre de 12,3% par rapport au trimestre précédent, ce qui se répercute durement sur la vie quotidienne des Lituaniens.

La grotte du Gutmann

La grotte du Gutmann

Plusieurs grottes dans le parc valent le détour parmi lesquelles la grotte du Gutmann est sans doute la plus intéressante. Ses murs portent des inscriptions et des dessins dont certains sont datés du XVIe siècle.