Pays Baltes

Estonie, Lettonie et Lituanie

La Lettonie mise sur la refonte de sa banque phare pour sortir de la crise

par | 29/03/2010

Ce pays de 2,2 millions d’habitants s’est engagé aux termes de son accord avec le FMI et l’UE dans un plan d’austérité draconien qui laisse peu de place à toute mesure de relance de l’économie.

En annonçant la restructuration de la banque nationalisée Parex qui avait précipité la descente aux enfers de la Lettonie au plus fort de la crise, ce petit pays de l’UE affiche sa volonté de redonner confiance dans son système bancaire et de stimuler son économie.

« Cette initiative va permettre de récupérer le plus possible d’argent investi par l’Etat dans le sauvetage de cette banque et va améliorer la situation de l’économie lettone », estime Juris Jakobson, un des responsables de l’agence gouvernementale des privatisations.

L’Etat letton a dû verser 874 millions de lats (1,24 milliard d’euros) dans Parex pour l’empêcher de couler. Elle fut la deuxième banque de Lettonie et la première à capitaux lettons, dans un pays dominé par les institutions financières suédoises.

Son patron, Nils Melngailis, a annoncé mercredi qu’une nouvelle banque serait créée à partir d’environ 66% du capital de Parex et de plus de 50% de son portefeuille de crédits. Le nom de cette nouvelle institution n’est pas encore déterminé.
Une autre société qui, elle, reprendra le nom de Parex, sera chargée de liquider les mauvaises créances.

La Lettonie a nationalisé Parex en novembre 2008, à la suite de retraits massifs. Cet épisode est une des raisons pour lesquelles Riga a dû se tourner vers le Fonds monétaire international (FMI), l’Union européenne et d’autres créditeurs pour obtenir un prêt de 7,5 milliards d’euros.
Après avoir repris Parex, le gouvernement s’était engagé à la restructurer et la vendre, sous l’oeil attentif du FMI.

« Une avancée plus rapide dans la restructuration des banques publiques et dans le nettoyage des actifs de mauvaise qualité renforcerait l’économie et réduirait le coût potentiel pour l’Etat », avait déclaré le mois dernier le directeur adjoint du Fonds, Takatoshi Kato.

La coalition de centre droit du Premier ministre Valdis Dombrovskis, en fonction depuis mars 2009, a embauché pour ce faire le groupe de services financiers Nomura International comme conseiller.
Les responsables lettons insistent sur leur volonté de rehausser la crédibilité de cette banque aux yeux des agences de notation internationales, d’attirer des investissements et de relancer les prêts afin de nourrir l’activité économique.

Avant d’être nationalisée, Parex avait une part de marché de 13,8%, derrière Swedbank, dont le siège est à Stockholm et qui contrôlait 22,4% du marché letton.

« La nouvelle banque essuiera sans doute des pertes en 2010 mais nous nous attendons à ce qu’elle soit à nouveau bénéficiaire dès 2011 », estime Michael French de Nomura International.

La banque doit être divisée cet été, après le feu vert de la Commission européenne.
Parex vient de signer un accord pour un prêt de 100 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement (BEI) à la nouvelle entité pour financer les petites et moyennes entreprises.

Les prêts se sont raréfiés en Lettonie où l’activité économique a chuté de 18% en 2009, la plus forte contraction au sein de l’Union européenne dont cette ex-République soviétique est membre depuis 2004.
Mais les prêts doivent s’accompagner de projets d’investissement, a souligné Vjaceslavs Dombrovskis (sans lien de parenté avec le Premier ministre), professeur à la filiale de Riga de la Stockholm School of Economics. « Or, même si les banques ne gelaient pas leurs prêts, je ne pense pas que nous constaterions une grande demande d’investissements », a-t-il dit.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Kaunas

Kaunas

La ville de Kaunas se situe à 100km à l'ouest de Vilnius sur la rive droite du Niémen. C'est le second centre industriel et culturel de la Lituanie, par son importance et ses dimensions. La ville fut fondée en 1030 et a conservé beaucoup de monuments d'architecture...

Âmes sauvages. Le symbolisme dans les pays baltes

Âmes sauvages. Le symbolisme dans les pays baltes

Les pays baltes, Estonie, Lettonie et Lituanie, se sont constitués en états indépendants peu après la fin de la première Guerre mondiale. Pour célébrer ce centenaire, cette exposition invite à découvrir le symbolisme balte, des années 1890 aux années 1920-1930.

The Beauty / Gražuol? de Ar?nas Žebri?nas

The Beauty / Gražuol? de Ar?nas Žebri?nas

RÉTROSPECTIVE CINÉMA LITUANIEN SAMEDI 20 JANVIER 2018, 15H00 SALLE JEAN EPSTEIN 15h00 ? 16h05 (63 min) Séance présentée par Alant? Kavait? The Beauty Gražuol? Ar?nas Žebri?nas URSS / 1969 / 63 min / DCP / VOSTF Avec Inga Mickyt?, Lilija Žadeikyt?, Sergejus...

Romain Gary (Kacew), romancier français natif de Vilnius / Lituanie

Romain Gary (Kacew), romancier français natif de Vilnius / Lituanie

Romain Gary (Kacew) est né à Vilnius en Russie (Lituanie), de parents comédiens. Ses parents semblent s’être séparés peu après sa naissance. Romain Gary ne connaîtra jamais son père. Ce dénommé Kacew été le deuxième mari de sa mère Nina Borisovskaïa, actrice à Vilno.

L’euro compromis à Riga ?

L’euro compromis à Riga ?

L’ex-présidente lettone Vaira Vike-Freiberga, a rejeté lundi l’idée de retarder l’expansion vers l’est de l’euro du fait de la crise grecque et vertement critiqué les membres de la zone euro ne respectant pas les règles qu’ils imposent aux candidats.