Pays baltes : Estonie - Lettonie - Lituanie

GUIDE DES PAYS BALTES
Actualités
Adresses utiles
Agences de voyages
Boutiques
Cartes
Cies aériennes
Économie
Livres
Téléphoner
Formalités
Voyage
ARTS ET TRADITIONS
Ambre balte
Art et traditions
Pêche
Gastronomie
Langues
Personnalités
NEWSLETTER
Votre adresse Email:
Votre nom:
Inscription
Désinscription
Accueil Annonces Boutiques Club Emploi Espace Pro Forum Livres Voyage
ESTONIE
ESTONIE
LETTONIE
LETTONIE

HYMNE NATIONAL DE LA LITUANIE
LITUANIE

Vilnius

La capitale

La ville de Vilnius se trouve dans le sud-est de la Lituanie au confluent de la Néris et de la Vilnia, en plaine et sur les versants des collines de Paneriai couvertes de forêts. La première mention écrite de Vilnius date de 1323. C'est alors que le prince lituanien Gedymin (Gediminas) y a transféré sa capitale de Trakai.

On sait qu'il y avait à cet emplacement une forteresse en bois.

Au XIVe s., Vilnius a été maintes fois assiégé par les Chevaliers teutoniques mais sa citadelle du Mont du Château restait inexpugnable. L'essor de la ville commence au XVs., on y engage des travaux d'urbanisme, les métiers se développent, les manufactures apparaissent. Au XVIe s., Vilnius est l'une des plus grandes villes du monde avec ses 25000 habitants! De lourdes épreuves vont frapper la ville aux XVII -XIX ss-, les incendies, les épidémies, les invasions destructrices des Suédois et des armées de Napoléon entraînent son déclin. En 1920, Vilnius est occupé par les troupes polonaises, la ville est arrachée à la Lituanie. En 1939, Vilnius est restitué à la Lituanie par le gouvernement soviétique et le 21 juillet 1940, la République socialiste soviétique est proclamée en Lituanie.

Trente pour cent de la population de la ville ont péri, quarante pour cent des édifices ont été détruits durant l'occupation hitlérienne (1941-1944) dont 80 de ses 180 monuments d'architecture.

La ville avec son centre historique a été totalement reconstruite. Le Vilnius moderne est une des plus grandes villes d'Europe avec une population d'environ 600000 habitants. 

L'Académie des Sciences de Lituanie a son siège à Vilnius, qui compte six établissements d'enseignement supérieur, notamment une Université , une des plus ancienne de l'Europe, et cinq théâtres. 

Chaque année, dans la seconde moitié de septembre, un festival de musique de chambre a lieu à Vilnius qui rassemble des interprètes lithuaniens et étrangers de renom.

Une fois devenu la capitale de la Grande-principauté de Lituanie, le Vilnius de la première moitié du XIVs. était une petite agglomération urbaine fortifiée composée du Château du Haut qui dominait le Mont du Château et du Château du Bas, au pied de la hauteur. Une ville de marchands et d'artisans s'est peu à peu constituée autour de la citadelle. C'est au MONT DU CHÂTEAU que commence d'ordinaire la visite du vieux Vilnius. Il reste du Château du Haut la tour défensive ouest, la tour de Gedymin, des vestiges de la résidence princière, une bâtisse en pierre sur le versant est de la colline. On y trouve aujourd'hui un musée consacré à l'histoire de Vilnius (annexe du Musée historique et ethnographique). La tour de Gedymin offre un beau panorama sur le Vilnius médiéval et plus loin sur les nouveaux quartiers résidentiels de la capitale lituanienne, tout blancs dans leur écrin de verdure.

Au pied du Mont du Château, là où s'élevait le Château du Bas s'étend aujourd'hui la place GEDYMIN. Du Château du Bas qui fut détruit au XVIIème s. il ne subsiste qu'un clocher d'aspect inhabituel. Sa partie inférieure est un reste d'un mur de défense du XIVs. et le niveau supérieur, octogonal, date des XV-XVIII ss. A l'emplacement de la cathédrale gothique qui se trouvait dans le Château du Bas s'élève aujourd'hui un édifice de style classique, l'un des plus beaux de la ville, avec son imposant portique et sa colonnade, qui abrite une Galerie de peinture. Des concerts de musique d'orgue, de musique symphonique, de musique de chambre y sont organisés le dimanche.

Rues Didzioli et Piles, dans le prolongement l'une de l'autre, sont de véritables musées à ciel ouvert  réputées par ses monuments d'architecture du XVIIe s., époque où Vilnius connut le baroque. Il s'agit de l'église Saint-Jean , de l'église Saint-Casimir , l'église du Saint-Esprit , l'église Sainte-Thérèse. Parmi les monuments du gothique tardif, les maisons d'habitation du XVIIe s. présentent une grande valeur historique. 

La Cathédrale St-Stanislas, dont l'architecture évoque un temple grec, a été construite au XIIe siècle.

A l'extérieur sur le flanc droit de la cathédrale, une statue de bronze du Grand-duc Gedymin, récemment érigée là ou fut fondée la ville!  

Dans cette partie de la ville  s'élève l'ancien Hôtel de Ville où se trouvent aujourd'hui les collections du Musée des Beaux-Arts de Lituanie. Du côté opposé à la place Gedymin s'élève l'ancienne porte Ausros (porte de l'Aurore), ou porte de Medininkai, XVI s. On peut voir les restes du mur d'enceinte (XVI-XVII ss.) dans les rues KOMJAUNIMO et BIERSTANO.

L'Université de Vilnius a été fondée en 1579. La bibliothèque de l'Université existe depuis 1570 et totalise aujourd'hui trois millions de volumes. Un observatoire ancien est contigu à la bibliothèque.

A l'est de la place Gedymin au n°8 de la rue «TIESOS» s'élève un chef d'œuvre d'architecture gothique, l'église Sainte-Anne (XVIe s.).

Il ne reste de la Renaissance qu'un seul monument à Vilnius, l'église Saint-Michel (1594-1625), située rue SVIETIMO (au n°13), non loin de l'église Sainte-Anne. Le plus grand édifice du culte du XVIIe s. à Vilnius est l'église Saints-Pierre-et-Paul.

Au centre du vieux Vilnius, PLACE KOUTOUZOV, se trouve le monument le plus connu de l'époque du classicisme, l'ancien palais des gouverneurs généraux (XVIIIo-XIX s.). Sa grande cour à colonnades est l'une des plus belles de Vilnius. Lorsque Vilnius fut occupé en 1812 par les troupes de Napoléon, celui-ci y résida pendant plusieurs semaines, puis, après la retraite des armées françaises, en décembre 1812, le feld-maréchal Koutouzov, commandant en chef des armées russes, y eut son quartier général. 

Toujours dans la Vieille Ville, au n°2, rue MUZIEJAUS, s'élève un bâtiment de lignes modernes où l'on organise des expositions d'art. On a érigé à côté un monument à Vincas Mickevicius-Kapsukas, président du  gouvernement de Lituanie en 1918-1919.

A l'ouest de la place Gedymin débute  l'artère centrale de la ville. On y trouve les principaux édifices publics, des magasins, des cafés, des hôtels, un théâtre dramatique, la Poste centrale, les rédactions de divers journaux. La plupart des immeubles datent du XII s. 

On y trouve un monument à Julija Zemaite (1845-1921), femme de lettres lituanienne.

Parmi les autres œuvres de sculpture monumentale qui ornent les rues de Vilnius, on remarquera le monument à Alexandre Pouchkine, grand poète russe du XIX s. (square Pouchkine), à Petras Cvirka, défenseur de la littérature lituanienne (rue Cvirka), à la poétesse lituanienne Salomeja Neris (rue L.Gira), au compositeur polonais du siècle dernier Stanislas Moniuszko (rue L.Gira).



Pour envoyer un E-mail, cliquez ici svp !