Pays baltes : Estonie - Lettonie - Lituanie

GUIDE DES PAYS BALTES
Adresses utiles
Agences de voyages
Boutiques
Cartes
Cies aériennes
Économie
Livres
Téléphoner
Formalités
Voyage
ARTS ET TRADITIONS
Ambre balte
Art et traditions
Pêche
Gastronomie
Le letton
Personnalités
NEWSLETTER
Votre adresse Email:
Votre nom:
Inscription
Désinscription
Accueil Annonces Boutiques Club Emploi Espace Pro Forum Infos Livres Voyage
ESTONIE
ESTONIE
LITUANIE
LITUANIE

HYMNE NATIONAL DE LA LETTONIE
LETTONIE

Sergueï Mikhaïlovitch EisensteinSergueï Mikhaïlovitch Eisenstein

Réalisateur et théoricien soviétique (Riga, 1898 - Moscou, 1948).

C'est à RIGA, dans la capitale lettone de l'empire russe, que naît, le 23 janvier 1898, Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein, au sein d'une famille aisée. Le père, conseiller d'État, est architecte ingénieur d'origine juive allemande; la mère appartient à la grande bourgeoisie marchande de Saint-Pétersbourg.

Eisenstein n'a vécu que cinquante ans et n'a laissé qu'une œuvre réduite: six films achevés, plus deux interrompus. Il est pourtant considéré, avec Charlie Chaplin, Jean Renoir et Orson Welles, comme l'un des plus grands cinéastes du siècle, et deux de ses films, le Cuirassé Potemkine et Ivan le Terrible, sont toujours cités parmi les chefs-d'œuvre de l'histoire du cinéma.

La Grève

Il emploie pour la première fois les techniques du montage court et termine son récit par une scène de répression sanglante des manifestants par les troupes à cheval, montée en parallèle avec une scène de boucherie où l'on tue et dépèce des bœufs.

Le Cuirassé Potemkine

Le film est tourné de la fin juillet à novembre 1925; la première a lieu au théâtre Bolchoï de Moscou le 21 décembre 1925, et le film, distribué à partir du 19 janvier 1926 à Moscou et à Leningrad, rencontre un succès triomphal.

Octobre

Avec Octobre (1927), Eisenstein abandonne le pathétique pour pousser jusqu'à leurs limites extrêmes ses expériences de «montage dialectique» et de «cinéma intellectuel».

Alexandre Nevski

Premier film sonore d'Eisenstein, Alexandre Nevski défriche la voie encore inexplorée du cinéma parlant et musical. Exploité à partir de décembre 1938, il valut à Eisenstein les plus hautes distinctions (ordre de Lénine et prix Staline), mais il cessera d'être distribué de septembre 1939 à juillet 1941, en application du pacte germano-soviétique; cependant, à partir de l'invasion allemande, il connaîtra une seconde et triomphale carrière.

Ivan le Terrible

Eisenstein entreprend alors en 1940 le scénario d'Ivan le Terrible, dont il tourne, d'avril 1943 à juin 1944, les deux parties à Alma-Ata, dans le Kazakhstan, où les studios soviétiques se sont repliés. la seconde partie du film, le Complot des boyards, fortement marquée par sa thématique paranoïaque du complot, présente un visage du tsar, transformé par l'exercice du pouvoir et dévoré par le machiavélisme. Cette parabole dénonçait clairement l'autocratie stalinienne, et la seconde partie d'Ivan le Terrible sera interdite jusqu'en 1958.


 
 
 

Apprendre l'estonien, oui c'est possible !



Pour envoyer un E-mail, cliquez ici svp !