Pays-Baltes.com

Accueil > Economie > Les Lituaniens sont accablés par la crise...

Les Lituaniens sont accablés par la crise...

La Lituanie subit toujours la plus grave récession au sein de l’Union européenne, avec la baisse de son PIB au 2e trimestre de 12,3% par rapport au trimestre précédent, ce qui se répercute durement sur la vie quotidienne des Lituaniens.

Après plusieurs années de croissance euphorique et de consommation effrénée, la crise économique frappe durement les ménages lituaniens.
Les organisations caritatives notent une recrudescence soudaine de personnes dans le besoin. Le nombre de demandeurs a été multiplié par trois. En juillet, 23.000 personnes ont été bénéficiaires de l’aide de la Banque alimentaire locale.

Un tiers de l’aide est aujourd’hui reversé à des familles qui ont perdu leur emploi et qui ont des enfants à charge. La Banque mondiale estime à près de 49% l’augmentation du nombre de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté en 2009 par rapport à 2008 en Lituanie, pays balte de 3,3 millions d’habitants.

Quand les premières factures de chauffage vont tomber à l’automne, la situation va devenir préoccupante", s’inquiète la Banque alimentaire, qui distribuera quotidiennement des colis à partir du mois de septembre.

Selon les statistiques officielles, le chiffre d’affaires des enseignes de vente au détail a chuté de 28,8% au premier semestre 2009 par rapport à la même période de l’année précédente.

Dans les supermarchés, les promotions sont légion. Dans le centre de Vilnius, de plus en plus de vitrines sont vides, barrées d’une grande enseigne : local à louer.

On voit bien que les gens n’économisent plus sur les bien superflus, mais également sur la nourriture. A la fin du deuxième trimestre 2009, les Lituaniens avaient épargné 38 milliards de litas (11 milliards d’euros), soit presque deux fois le montant des rentrées du budget national lituanien pour 2009. Selon l’économiste, ce montant en hausse est un signe que les gens cherchent à économiser en prévision des mauvais jours.

Les secteurs de l’immobilier, de la construction, autrefois porteurs de la croissance économique, sont en chute libre. Dans le secteur public, les salaires ont été plusieurs fois réduits. Les employés du ministère de la Défense et des Affaires étrangères ont été priés de prendre des congés sans soldes.

La Banque centrale prévoit une augmentation du taux de chômage à 15,7% en fin d’année. Une raison pour craindre une nouvelle vague d’émigration, selon l’hebdomadaire Veidas. Depuis l’entrée de la Lituanie dans l’Union européenne en 2004, plus de 158.000 personnes ont officiellement quitté la Lituanie.

Les économies des pays de l’UE devraient repartir plus rapidement que l’économie lituanienne. Sans aucun doute, les flux migratoires en provenance de la Lituanie vers l’Union européenne s’intensifieront en 2010.

© lundi 7 septembre 2009, par Pays-baltes.com